1er Centre Laser Medical & Esthetique Algerie

Opening Hours : Du samedi au jeudi- 8h à 18h
  Contact : 021 962 972 - 0550 886 409

ALOPÉCIE ANDROGÉNÉTIQUE

L’alopécie androgénétique, appelée aussi calvitie commune, est la forme la plus courante de chute de cheveux. Elle se traduit par une diminution progressive et définitive de la qualité et de la quantité des cheveux. Elle touche aussi bien les hommes que les femmes. Provoquée par une trop grande sensibilité héréditaire aux hormones mâles (la testostérone), cette forme d’alopécie peut commencer dès la puberté. L’alopécie androgénétique masculine évolue généralement en laissant le front et le sommet dégarni, alors que la calvitie féminine androgénétique est plus diffuse, le plus souvent concentrée sur le dessus du crâne.
Afin de suspendre son effet chez l’homme, un traitement général – le finastéride– peut être prescrit. Par ailleurs, que ce soit chez l’homme ou chez la femme, un traitement local à base de minoxidil peut être appliqué sur le cuir chevelu. Enfin, la chirurgie permet de combler les pertes capillaires quand la chute n’a pas pu être enrayée. En savoir plus sur l’alopécie androgénétique chez l’homme et chez la femme.

L’alopécie diffuse

est une forme de calvitie où la chute de cheveux, plus ou moins régulière, est généralisée sur l’ensemble de la chevelure. Non héréditaire, ce type d’alopécie qui peut être aiguë ou chronique, est en général un symptôme de troubles de l’organisme. Un stress, une radiothérapie, une chimiothérapie, un accouchement ou encore une infection peuvent entraîner une alopécie aiguë et brutale.
En ce qui concerne la forme chronique, elle peut être le témoin d’un problème endocrinien tel qu’un trouble de la fonction thyroïdienne ou métabolique, comme une carence en fer.
L’important, pour traiter une alopécie diffuse, est d’identifier le facteur responsable de la chute de cheveux. S’il est, par exemple, médicamenteux, un arrêt du médicament doit être envisagé.

pelade

appelée aussi alopécia aerata , se caractérise par une chute de cheveux sur une zone circonscrite. Si l’on sait que son origine est due à une inflammation de la racine des cheveux suite une réaction auto-immune, sa cause n’est pas connue avec précision. Cependant, des facteurs psychologiques sont retenus, et plus particulièrement le stress.
La racine des cheveux affectée n’étant pas définitivement détruite, des traitements locaux tels que des injections intralésionnelles de corticoïdes ou des traitements généraux tels que l’utilisation d’immunosuppresseurs peuvent être prescrits.