Centre Laser Medical & Esthetique Algerie

1er Centre Laser Médical & Esthétique Algérie

PERTE DE CHEVEUX ET CHUTE DE CHEVEUX

Alopécie, pelade. folliculites et alopécies cicatricielles

La chute de cheveux est source d’inquiétude chez la femme comme chez l’homme.

Un examen soigneux accompagné des examens complémentaires appropriés permettent le plus souvent d’en découvrir la cause et de mettre en œuvre un traitement adapté.

Quand parle-t-on d’une chute de cheveux ?

Les cheveux chutent (45 à 60 par jour) et se renouvellent en permanence. La chute de cheveux normale prédomine à la fin de l’été et au printemps. Une perte de cheveux supérieure à 60 cheveux par jour est considérée comme excessive.

Les causes des chutes de cheveux ?

Les causes des chutes de cheveux sont très nombreuses.

Chutes de cheveux diffuses : alopécie androgénétique, effluvium télogène, effluvium anagène, pelade
Parmi les chutes de cheveux diffuses, les plus fréquentes sont l’alopécie commune (alopécie androgénique masculine et féminine) et l’effluvium télogène (après une fièvre élevée, une grossesse, une prise médicamenteuse ou un régime sévère). L’effluvium anagène entraîne quant à lui une chute de cheveux brutale après une chimiothérapie ou au cours de la pelade. Les chutes de cheveux génétiques s’observent dès la naissance ou plutôt au cours de l’enfance (moniletrix, syndrome des cheveux anagènes caducs, dysplasies ectodermiques).

CHUTES DE CHEVEUX DIFFUSESEnfantFemmesHommes
Rapide ou progressive• Alopécie congénitale
• Dystrophie pilaire
• Effluvium télogène
• Alopécie androgénique
• Effluvium télogène
• Alopécie androgénique
• Effluvium télogène
Brutale• Chimiothérapie
• Pelade
• Chimiothérapie
• Pelade
• Chimiothérapie
• Pelade


Effluviums médicamenteux

Effluvium anagène Chute de cheveux très abondante & brutale quelques jours ou semaines après la prise du médicamentChimiothérapies : antimetabolites, alkylants, cytostatiques, taxanes
Très fréquent : adriamycine, cyclophosphamide, daunorubicine, docetaxel, epirubicine, etoposide, ifosphamide, irinotecan, placlitaxel, vindesine, vinorelbine, topotecan
Assez fréquent : amsacrine, bléomycine, busulphan, gemcitabine, melphalan, vinbalstine, vincristine, lomustine, thiotepa
Rare : carboplatine, cisplatine, capecitabine, carmustine, fludarabine, 6-mercaptopurine, methotrexate, mitomycine, mitroxantrone, procarbazine, raltitrexate, streptozocine
Effluvium télogène Chute de cheveux abondante survenant quelques mois après la prise du médicamentAnti arthrose et immunosuppresseurs : azathioprine, colchicine, auranofin, methotrexate, penicillamine
Antibiotiques : choramphenicol, ethambutol, ethionamide, gentamycine, nifrofurantoine
Antiépileptiques : carbamazepine, phenytoine, valproate sodium
Anticoagulants : dicoumarol, coumarine, héparine, warfarine
Antihistaminiques et antiulcéreux : cimetidine, ranitidine, famotidine, terfenadine
Antihypertenseurs : prazosine, bêtabloquant (voir ci-dessous), diazoxide
Antiinflammatoires non stéroidiens : aspirine, ibuprofène, indomethacine, ketoprofen, naproxène, piroxicam, sulindac
Antithyroides : carbimazole, thiouracile
Bêta bloquants : acebutolol, atenolol, nadolol, labetalol, metoprolol, pindolol ,propranolol, timolol
Divers : allopurinol, amiodarone, bromocriptine, clonidine, clomiphène, haloperidol, levodopa, methyldopa, methysergide, metyrapone, probenecide, sulphasalazine
Hypocholesterolémiant : clofibrate, fénofibrate, gemfibrozil
Interférons : interféron-alpha
Vitamine A & dérivés : allitrétinoïne, isotrétinoïne, acitrétine

Chutes de cheveux localisées : alopecie androgénétique , pelade, alopécies cicatricielles, tumeurs
Les chutes de cheveux localisées s’observent dans le cadre de l’alopécie androgénique masculine (golfes, tonsure), des infections par champignons (teignes), de la pelade en plaques, des alopécies induites par des tractions (trichotillomanie, tresses et défrisage) ou des alopécies cicatricielles (lupus érythémateux, lichenfolliculite décalvante, alopécie cicatricielle centrale centrifuge, alopécie frontale fibrosante post-ménopausique …). Les tumeurs et excroissances de peau s’accompagnent aussi d’une chute de cheveux localisée (hamartome sébacé, carcinome baso-cellulaire, carcinome épidermoïde).

CHUTES DE CHEVEUX LOCALISEESEnfantFemmesHommes
De naissance• Alopécie congénitale bénigne
• Alopécie occipitale du nourrisson
• Alopécie congénitale• Alopécie congénitale
Progressive• Dystrophie pilaire• Trouble endocrinien• Alopécie androgénique
Brutale• Pelade
• Radiothérapie
• Pelade
• Radiothérapie
• Pelade
• Radiothérapie
Cheveux cassés• Teigne
• Trichotillomanie
• Coiffure et soin
• Trichotillomanie
• Coiffure et soin
Cuir chevelu altéré• Teigne
• Alopécie cicatricielle
• Alopécie cicatricielle• Alopécie cicatricielle

Stress et chute de cheveux
La responsabilité du stress a souvent été mise en cause dans la survenue des chutes de cheveux mais n’a pas jusque-là été démontrée par les études scientifiques pertinentes chez l’homme. Des études récentes démontrent que le stress peut induire ou aggraver un effluvium télogène chez la souris – mais il est prématuré d’extrapoler ces résultats à l’homme.
Nous sommes tous victimes du stress induit par les évènements de la vie courante (séparation, décès d’un être cher…), il faut penser au rôle du stress lorsqu’une chute de cheveux importante survient dans les semaines qui suivent une émotion d’une intensité anormalement élevée.

Traitement des chutes de cheveux

Le traitement efficace des chutes de cheveux nécessite d’en déterminer la cause.

• Les effluviums télogènes peuvent indiquer la prise en charge d’une carence (fer, vitamine B12) ou d’un problème thyroïdien mais ils guérissent souvent sans traitement après 3 à 4 mois (après grossesse, fièvre, intervention chirurgicale…). Les effluvium télogènes induits par une prise médicamenteuse (isotrétinoïne, anticholestérol, anticoagulant…) nécessitent quand c’est possible le remplacement du traitement par une autre molécule.

• Les effluviums anagènes des chimiothérapies peuvent, dans une certaine mesure, être minimisés par des mesures de prévention (casque réfrigérant).

• Les dermatoses et les affections générales qui provoquent une chute de cheveux spécifiques doivent bénéficier d’un traitement adapté en fonction de chaque cas. La teigne requiert un traitement antimycosique par voie générale. Le traitement du lichen fait appel à la corticothérapie locale, intralésionnelle ou générale et parfois aux antipaludéens de synthèse (plaquenil). Les alopécies cicatricielles sont de traitement délicat, elles nécessitent le recours à un expert du cuir chevelu. Une fois le processus stabilisé une reconstruction par greffe de cheveux est parfois envisageable.

• Les alopécies congénitales peuvent parfois bénéficier d’une restauration capillaire par greffes de cheveux ou d’un complément capillaire.

• La pelade en petites plaques guérit souvent rapidement sans traitement, mais peut récidiver alors que les pelades plus importantes impliquent une prise en charge rapide qui fait appel à la corticothérapie locale (lotion), intralésionnelle (piqûres dans le cuir chevelu) ou rarement à la corticothérapie générale. La puvathérapie, le dioxyanthranol et l’application d’une substance sensibilisante (diphencyprone) sont des traitements souvent recommandés.

• L’alopécie androgénique masculine bénéficie du traitement par Finastéride (Propécia®) et Minoxidil à 5%, le dutastéride a montré sa supériorité sur le Finastéride dans une large étude américaine, il n’a cependant pas encore d’autorisation de mise sur le marché dans cette indication. Quand les cheveux ont disparu d’une zone, les greffes de cheveux représentent le seul moyen de retrouver une chevelure naturelle. Les techniques actuelles de greffes folliculaires donnent d’excellents résultats lorsqu’elles sont réalisées par des équipes expertes. • L’alopécie androgénique féminine est fréquente, sont traitement fait appel au Minoxidil à 2 ou 5% et aux antiandrogènes (acétate de Cyprotérone, Spironolactone) quand une hyperandrogénie est manifeste; le Finastéride ou le Dutastéride ne sont pas actuellement pas indiqués, mais le Finastéride est cours d’évaluation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!